10 conseils pour que votre enfant vive bien sa journée de baptême

bapteme-bebe-bienveillant

Lorsque l’on baptise son enfant, on pense à beaucoup de chose comme l’organisation, la déco, la liste des invités… Mais il ne faut pas oublier le plus important : le bien être de bébé !! Aujourd’hui, j’ai invité Sakina du blog Comprendre son enfant à nous ouvrir les yeux sur le sujet ;). Je lui laisse la parole :

Ça y est, vous avez fait le choix de baptiser votre enfant. Vous avez fixé la date, les préparatifs touchent à leur fin et le grand jour arrive. Vous ressentez un mélange de joie et d’excitation, mais vous avez parfois aussi un peu d’appréhension. Vous vous êtes imaginé une journée magique et riche en émotions, et vous voudriez que votre enfant ressente la même chose. Alors voici 10 conseils pour que votre enfant vive bien sa journée de baptême, 10 clés pour que cette journée reste respectueuse de sa personne.

1 – Ne le faites pas passer de bras en bras

Si vous faites baptiser votre enfant lorsqu’il est encore bébé, en plus du fait que ce soit SA journée, le baptême est aussi un moyen de le présenter à la famille éloignée. Il est donc normal que bon nombre d’adultes présents aient envie de le voir, de lui faire des papouilles, de le tenir, de faire une photo avec lui, etc. Seulement, nos envies d’adultes ne correspondent pas forcément aux besoins d’un tout petit.

Sa journée de baptême peut être un moment un peu stressant pour lui, en raison de l’effervescence et du monde. Il y aura par ailleurs plein de visages inconnus qu’il n’est pas habitué à voir. Il se sentira bien plus en sécurité dans vos bras ou dans des bras qu’il connaît bien. Il peut aussi faire connaissance avec ses parrains/marraines.

Mais mieux vaut limiter le nombre de personnes pouvant le prendre dans ses bras, surtout si votre enfant manifeste son désaccord et se met à pleurer. Dans ce cas reprenez-le pour le rassurer, et ce d’autant plus s’il est dans l’âge où se manifeste l’angoisse de la séparation.

2 – Respectez son rythme s’il est fatigué 

Il risque de vivre une grosse journée, intense et riche en stimulis en tous genres. Cela peut être fatiguant, surtout pour un bébé ou un petit qui fait encore la sieste. Si vous voyez qu’il fatigue, n’hésitez pas à prévoir un lieu un peu plus reculé et moins bruyant pour y faire un temps calme, ou avec un couchage pour qu’il puisse s’y reposer et peut-être y dormir un peu.

Parfois simplement s’éloigner du bruit et de l’effervescence suffit à lui permettre de se reposer un peu, avant de repartir dans l’excitation du moment. Assurez-vous donc qu’il ait des moments de calme dans cette journée pleine de stimulis, qui peuvent être trop intenses pour lui. En respectant son rythme, votre enfant profitera bien mieux de sa journée de baptême puisqu’il sera reposé.

3 – Respectez son rythme s’il a faim

Dans ce type d’événements ou de journées festives, bien souvent tous les rythmes sont un peu décalés, les horaires de repas n’y font pas exception. Or il est bien plus facile pour un adulte de patienter s’il a faim, mais c’est beaucoup plus difficile à gérer pour un enfant.

Ayez donc un point de vigilance sur les repas tardifs lors des baptêmes. Prévoyez un en-cas pour faire patienter les enfants plus grands, et lâchez prise ce n’est pas grave s’ils mangent moins au repas prévu ensuite. Pour les plus petits, prévoyez purée et compote à leur donner à l’heure où ils auront faim (il existe des thermos pour garder les aliments au chaud, c’est à anticiper si votre enfant n’aime pas manger à température ambiante). Enfin, pour les bébés, on leur donnera le sein ou le biberon lorsqu’ils le réclameront sans trop de difficulté, c’est toujours plus facile à prévoir pour ces derniers.

4 – Rassurez-le au maximum s’il a peur

En raison du bruit, du monde, des lieux non familiers, du prêtre avec ses habits curieux et qui parle fort et dont les paroles résonnent dans l’église, etc., votre enfant peut se retrouver très impressionné ou avoir peur.

N’hésitez pas à le prendre dans vos bras, à le câliner, et à le rassurer. Parlez-lui calmement et prenez-le temps qu’il faut pour lui. Restez hermétique aux remarques, on se fout complètement de tata Josette qui pense qu’il finira capricieux si vous le prenez trop dans vos bras, et de oncle Bernard qui pense qu’il faut lui apprendre la dureté de la vie et le courage dès 6 mois. S’il est rassuré et s’il se sent en sécurité, votre enfant sera plus à même de s’ouvrir aux personnes présentes, à faire des sourires, et vivra bien mieux sa journée.

4 – Prévenez-le de ce qu’il se passe, et de ce qu’on lui fait ou va lui faire

C’est prouvé, on a moins peur de ce qu’on connaît, comprend, ou peut anticiper. L’inconnu fait peur, l’effet de surprise également. Lors de la cérémonie, parlez donc à votre enfant et prévenez-le de ce qu’on va lui faire ou est entrain de lui faire.

Par exemple « Là, c’est ta marraine qui va te porter. Le monsieur va te caresser la joue, te poser la main sur le front et les yeux. Là il va te verser de l’eau sur l’arrière de la tête, tu vas peut-être avoir un peu froid et ça va peut-être être désagréable, mais je vais te sécher ensuite. Tu es en sécurité, je suis juste à côté de toi ».

Même si on pense qu’ils ne comprennent pas, ils sont capables de capter beaucoup de choses, et notamment l’intention qui est dans notre voix. On peut donc bien-sûr parler à un bébé, il entendra le ton rassurant et sentira notre attitude détendue.

5 – Prévenez-le en amont quelques jours voire quelques semaines avant le baptême.

Ceci pour les mêmes raisons qu’évoqué plus haut. Idéalement, il serait bon de lui en parler plusieurs fois tout au long des préparatifs, afin qu’il intègre qu’une journée spéciale va bientôt arriver. Ainsi il ne sera pas surpris. Vous pouvez par exemple lui dire que ce sera une journée importante, que beaucoup de gens se rassembleront pour lui et vont le regarder, que c’est un moment joyeux où il pourra y avoir beaucoup d’émotions, beaucoup de monde, etc.

On peut aussi lui parler de nos propres émotions, de notre stress des préparatifs ou de notre excitation, et que c’est pour ça qu’on n’est pas tout à fait comme d’habitude. On adapte nos mots à l’âge de l’enfant mais même tout bébé il ne faut pas hésiter à lui parler.

6 – Faites preuve de patience et de compréhension.

Un enfant est plein d’énergie, et sa capacité d’attention est limitée. Essayez de vous rappeler de cela, et comprenez qu’il puisse s’impatienter si la cérémonie est longue et s’il veut bouger ou gambader. Essayez de trouver des moments où il pourra se dépenser (4 pattes, courir, sauter, selon son âge) et profiter pour jouer avec les autres enfants présents.

Dans tous les cas, restez zen. Non votre enfant n’est pas insupportable s’il pleure ou râle ou de débat pour bouger. C’est tout simplement un réel besoin qu’il exprime de se dépenser, et qui ne correspond pas à nos souhaits et besoin d’adultes qui voudraient une cérémonie avec un enfant qui écoute sans bouger pour en profiter.

Après tout, lui n’a rien demandé, et il est quasi impossible de lui demander de rester statique. Pour le reste de la journée, il peut être utile de prévoir une baby-sitter qui va jouer avec les enfants présents, cela permet de les laisser sous surveillance pour éviter tout danger, pendant que les parents profitent de la fête ou du repas.

7 – N’hésitez à pratiquer le portage en écharpe ou en porte-bébé

C’est rassurant pour l’enfant et plus confortable pour le parent que de porter à bras tout le temps. Cela permet aussi à bébé de faire une petite sieste si besoin, d’enfouir sa tête lorsqu’il y a trop de stimulis, pour se reposer. Contre son papa ou sa maman, il se sentira en sécurité, dans un cocon plus enveloppant que les bras. Et clairement, pour les parents, cela évite les crampes et c’est beaucoup plus reposant que de l’avoir toujours dans les bras, en gigotant pour changer de position et en trouver une plus confortable.

8 – Attendez-vous le soir du baptême où les jours suivants à un besoin de décharge

Même si vous prévoyez un lieu ou des moments de calme, votre enfant sera nécessairement confronté à un grand nombre de stimulis. La journée de baptême est une journée qui sort de l’ordinaire par rapport aux journées qu’il passe habituellement. Selon son âge, il aura peut-être besoin de décharger et d’évacuer un trop plein de stimulations, ou d’émotions, etc.

Dans ce cas, il n’y a rien de particulier à faire à part accueillir ses émotions, les verbaliser et montrer votre présence. Faites preuve d’écoute active et de patience. Il aura peut-être besoin de plus de câlins que d’habitude, ou aura peut-être quelques difficultés à s’endormir, besoin d’allonger le rituel du coucher, etc. Il faut s’attendre à ce type de comportements mais tout en se rappelant qu’ils ne sont que passagers et ne dureront que quelques jours au maximum. Il est aussi possible que votre enfant n’ait pas du tout besoin d’évacuer quoi que ce soit, chaque enfant est différent.

9 – N’oubliez pas de savourer cette journée !

Rappelez-vous que les enfants sont des éponges émotionnelles. Si vous passez votre journée stressée, avec le besoin de tout contrôler, vous risquez de lui communiquer votre stress. Alors profitez pleinement, de votre famille et de vos amis, du bon repas, de la belle journée qui s’écoule, du symbole que représente pour vous le baptême de votre enfant. S’il voit et ressent votre joie et votre apaisement, il se détendra et vivra bien mieux les petits événements qui peuvent être stressants pour lui lors de cette journée.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Sakina Maitreau, créatrice du blog comprendre-mon-enfant.com, sur lequel je partage mes modestes connaissances sur le fonctionnement des enfants et leur développement psycho-affectif et social, à la lumière des dernières recherches en neuroscience. Vous y trouverez également quelques outils, conseils ou astuces pour mieux vivre votre parentalité, lorsque vous êtes dans un cheminement autour de l’accompagnement respectueux de l’enfant, et de la parentalité positive et consciente.
Vous pouvez également me retrouver sur mon compte Instagram @comprendre_mon_enfant ou sur ma page Facebook où je partage plein d’autres contenus sur ces mêmes thématiques! A très vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *