C’est en parlant avec une cliente que l’idée de cet article m’est venue. Je pense ne pas être la seule qui pensais que le baptême civil donnait des droits au parrain et à la marraine…
Mais, non… Baptême civil ou religieux, leurs droits sont exactement les mêmes : ils n’en ont pas…

mairie_eglise

Finalement la seule question à se poser, lorsque l’on baptise son enfant, est de savoir si l’on a envie de lui donner une éducation religieuse ou pas !
Si vous vous posez des questions, voici quelques précisions sur les baptêmes civils et religieux :

  • Le baptême civil : pour fêter la naissance de votre bout’choux sans aucune connotation religieuse.

Vous n’êtes pas croyants, mais vous souhaitez organiser une cérémonie officielle à l’occasion de la naissance de votre bébé. C’est l’occasion de lui choisir un parrain civil et une marraine civile 🙂

Attention, ce baptême n’a aucune valeur légale et juridique. Le maire n’est pas autorisé à l’inscrire sur le registre de l’état civil. Il sera consigné dans un registre officieux.

En cas de décès des parents, quel est le rôle des parrains et marraines civils ?

Personnellement, je pensais qu’en cas de décès des parents, ils avaient un rôle « officiel » à jouer. Et bien non… Ils n’ont « qu’une » responsabilité morale : ils n’ont aucun statut particulier et donc aucun droit.

  • Le baptême religieux.

Si vous êtes croyant, ce sacrement représente l’entrée de bébé dans votre religion 🙂

Vous choisirez un parrain et une marraine qui sont eux-mêmes baptisés. Ils s’engagent à guider bébé vers le chemin de la foi. Si l’un des deux parrains n’est pas baptisé, alors il sera inscrit comme « témoin » au baptême sur le registre.

Un point commun important ! : civil ou religieux, c’est une occasion de réunir votre famille et de faire la fête ! Pendant une journée, votre bébé sera une star !!