Prénoms : les gourmands, les insolites (à bannir !!)… Peut-on vraiment choisir n’importe quel prénom pour son enfant ?

C’est compliqué de choisir le prénom de son bébé… !! Certains parents se demandent encore comment ils vont l’appeler arrivé de la maternité, oulala ! Le plus dur, c’est d’être d’accord avec le papa 😉 Moi, je voulais appeler ma cadette « Rose », finalement, elle s’appelle Florine, lol ! Pour mon ainée, j’ai toujours adoré le prénom « Lilou » (Oui, je l’ai découvert dans « le 5e élément » 😉 ). On était d’accord avant même que je sois enceinte !!

Et vous ? Avez-vous « galéré » pour trouver le prénom de votre enfant ? Vous cherchez encore pour votre petit bout qui va bientôt arriver ? Aujourd’hui, je partage avec vous, les bonnes et mauvaises idées de prénoms, hihi ! Grâce à Sabrina de « Familles & cie : Ze musée mobile de la famille » vous aller apprendre plein de choses et peut être vous inspirer 😉 Au programme : Peut-on appeler son enfant n’importe comment ? Des idées de prénoms de fruits ou de dessert (oui, vous êtes au pays de la gourmandise icic, hihi) ? Et petit bonus pour le fun (mais à ne surtout pas imiter !!!) : les prénoms complètement farfelus que des parents ont osé donner à leur enfants… (+ ceux qui ont été refusés par l’administration, ouf !!).

Méline : Depuis quand peut-on donner « n’importe quel » prénom à notre enfant ?
Y a-t-il des limites ?

Famille et cie : L’enregistrement officiel des prénoms a été instauré avec l’apparition des registres de baptême en 1539.

La loi du 2 avril 1803 recommande de choisir un prénom sur les calendriers ou parmi ceux de personnages de l’histoire ancienne ayant vécu avant le Moyen Age. Il est interdit de choisir un nom de dieu de la Mythologie. Cette loi permet également de changer de prénom révolutionnaire mais peu le demandent.
L’instruction du 12 avril 1966 donne plus de liberté dans le choix du prénom de son enfant tout en interdisant les « prénoms de pure fantaisie ou aux vocables qui, en raison de leur nature, de leur sens ou de leur forme, ne peuvent normalement constituer des prénoms« .
Par ailleurs, l’arrêté du 10 juin 1981 stipule que les « parents peuvent choisir un prénom dans un calendrier sans pour autant qu’il soit ridicule, le calendrier n’étant pas une autorité officielle ».

Enfin, la loi du 8 janvier 1993 enlève le pouvoir d’appréciation du prénom à l’officier de l’état civil qui pouvait s’opposer à son choix dès lors qu’il jugeait qu’il portait préjudice à l’enfant. Il peut cependant alerter le Procureur de la République.

C’est possible de changer de prénom en déposant sa requête auprès de la mairie de résidence ou de naissance. Elle sera validée dès lors que l’officier d’état civil estimera qu’elle est légitime (ridicule,complexité, orthographe).
Entre 2500 et 2800 personnes entament cette démarche chaque année.

Méline : Je suis une vraie gourmande, tu le sais ! Les prénoms fruités, sucrés… Sont-ils à la mode ? Ils existent depuis toujours ? Peux-tu nous en citer ?

Famille et cie : Certains parents ont décidé d’appeler leur fille par un prénom de fruit : Clémentine (le plus donné), Pomme, Prune, Myrtille…En 2010, des parents ont appelé leur fils Kiwi…. accepté par le juge après avoir entendu les parents pour expliquer leur choix.
Sachez que le prénom « Clémentine » a pour origine le féminin de Clément, nom du botaniste qui a créé en 1902 le fruit du même nom.
Le fruit défendu, la Pomme, plaît également. Il se rapporte à la déesse Pomona, déesse des Fruits dans la mythologie romaine.
 
D’autres ont choisi un prénom « gâteau » : Madeleine ou Charlotte. Madeleine paraît désuet pour notre époque mais il y a encore des petites filles qui portent ce prénom. Elles étaient plus de 200 en 2008. Comme la cousine de Sophie de la Comtesse de Ségur. L’âge moyen des porteuses de ce prénom est de 79 ans.
A l’origine, En 1755, Stanislas, roi de Lorraine, reçoit. Mais on lui apprend que son pâtissier vient de rendre son tablier. Le majordome met tout en oeuvre pour trouver un dessert que l’on apporte au Roi. C’est un régal autant qu’un succès. Le Roi veut connaître l’auteur de ce gâteau. Une jeune servante, Mademoiselle PAULMIER,  toute timide, lui explique que c’est une recette de chez elle à Commercy pour les jours de fête. Après lui avoir demandé son prénom, le Roi décide de baptiser ce dessert la Madeleine de Commercy.
 
La charlotte est un dessert moulé de forme ronde en général composée de biscuits à la cuiller, boudoirs, tranches de pain ou génoise qui recouvre soit des fruits,de la crème ou de la mousse. A l’origine, elle était faite de tranches de pain beurré et servie chaude.
Son nom viendrait de l’honneur rendu à la reine Charlotte de Mecklembourg-Strelitz, épouse de Georges III, grand-mère de la reine Victoria.
 
Continuons dans les douceurs : la poire Belle-Hélène et les crêpes Suzette.
C’est le grand cuisinier Georges Auguste Escoffier en 1864 qui donna ce nom au dessert composé d’une poire pochée et nappée de chocolat chaud à l’époque où l’opérette « la Belle Hélène fait un triomple dans toute l’Europe.
 
Quant aux crêpes « Suzette », c’est au prince de Galles, futur Edouard VII que l’on doit son nom. Assis au Café de Paris en 1896, un jeune apprenti lui prépare chaque jour des crêpes. Impressionné, il renversa la fine sur les crêpes qui s’enflammèrent. Il jette du sucre pour éteindre les flammes et explique au prince que c’est une nouvelle recette baptisée Prince de Galles. Flatté, le prince préféra donner le prénom de la jeune fille assise le plus près de lui.
 

Ça donne faim n’est-ce-pas ?

Méline : Quels sont les prénoms les plus insolites ?

Famille et cie : Le styliste Courège a appelé sa fille Clafoutis.
Cécile Duflot a prénommé sa fille Térébentine
Les fous du cinéma ont appelé leurs fils Rambo et Rocky.
Les fans de foot, eux, ont choisi Zidane
 

Les prénoms Astérix et Obélix ont été refusés pour des jumeaux comme Titeuf , Anus et Anal (eh oui, vive l’imagination parentale!!), Nutella, Fraise (transformé en Fraisine), Prince William, Mini Cooper, Christ et Lucifer

Ça vous inspire ?

Le choix du prénom de votre bébé est très personnel, surtout n’écoutez pas tout les avis. Seul le vôtre compte 😉 Mais soyez raisonnable, lol

Un grand merci à Sabrina pour toutes ses recherches. Vous pouvez retrouver Sabrina et son musé mobile de la famille sur sa page facebook, en cliquant ici 😉 Si vous cherchez une animation culturelle pour votre mariage, un baptême, anniversaire, faites-lui confiance !

Qui je suis ?

Je m’appelle Mélanie Deras. Je suis créatrice de « P’tit-beurre pour les grands bonheurs !». J’ai créé ma fabrique en 2013. Je vous propose des créations gourmandes, intemporelles et chaleureuses. Je crée sur-mesure vos contenants de dragéesfaire-parts et bien d’autres petites merveilles !! … Pour vous aider à préparer le baptême de votre bébé, vous trouverez plein d’idée dans ce guide 😉

Ensemble, nous pourrons imaginer la décoration de fête qui vous plait 😉. Pour sortir du déjà-vu et émerveiller vos proches ! La vie est pleine de gourmandise, hihi

Retrouvez tous mes conseils sur mon blog et découvrez mon univers dans ma boutique en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
Partagez6
Tweetez
+1
Partagez
Enregistrer